Ford T 1924

Ford T 1924 Speltz Claude (24)La Ford T est une automobile fabriquée de 1908 à 1927 par la Ford Motor Company sous la direction de Henry Ford, elle fait de 1908 l’année historique où l’automobile entre dans l’ère de la grande série.

Elle est généralement considérée comme la première voiture accessible au plus grand nombre, celle qui « mit l’Amérique sur des roues ».

Henry Ford a beaucoup innové lors de la fabrication du modèle T : assemblage à la chaîne, et non plus individuel et manuel.

La première Ford T de série sort de l’usine Piquette à Détroit le 27 septembre 1908.
Depuis la fondation de sa société en 1903, Henry Ford avait produit et mis au point plusieurs modèles et prototypes de voitures. La première avait été dénommée modèle A et la dernière modèle T, mais plusieurs des dix-neuf modèles produits jusqu’à la Ford T n’étaient que des prototypes. La « T » succédait à la « S », qui elle-même dérivait du modèle le plus vendu jusque-là, la « N ». Au bout d’une vingtaine d’années de production de la Ford T, ce n’est pas un modèle « U » qui lui succéda, mais la toute nouvelle type A, qui devait par son nom exprimer le renouveau de la gamme.

La Ford T fut déclarée voiture la plus importante du XXème siècle au terme d’un sondage international.

En France, il y avait beaucoup de carrossiers qui utilisaient des châssis Ford pour leurs réalisations.

Le modèle ci dessus en frêne et acajou a été carrossé par les Ets CARDE « Gustave Carde Fils et Cie » à Bordeaux. Ce sont certainement ceux qui ont carrossé le plus grand nombre de Ford T; parmi leur différents modèles les « Fregoli » permettaient à leur propriétaire de choisir l’aménagement à leur guise, soit en utilitaire tôlé ou bâché, soit avec des ridelles ou en plateau, il y avait 8 versions en tout.

La conduite en est assez particulière :
La transmission est contrôlée par trois pédales au sol, un levier monté à la gauche du siège conducteur et deux leviers au volant à gauche et à droite. L’accélérateur est un levier, à droite du volant.
En enfonçant la pédale de gauche, on enclenche le premier rapport dit « court ». En la remontant, on passe en seconde, rapport « long ». En la ramenant en position centrale, la voiture est au point mort, ce qui peut aussi s’obtenir en tirant le levier de gauche.
La voiture peut rouler à vitesse constante sans que le conducteur n’appuie sur aucune pédale, l’accélérateur étant commandé à main droite.
Il n’y a pas d’embrayage, ce qui fait de la « T » l’ancêtre des véhicules à boîte automatique.
La pédale centrale sert à partir en marche arrière et celle de droite contrôle un frein sur la transmission. En tirant le levier de gauche, on ramène d’abord la pédale de gauche au point mort, puis on freine sur les roues arrières.

Plus de 15 millions de Ford T furent produites, record de production pour un seul modèle qui ne fut battu que par la Volkswagen Coccinelle qui dépassa les 21 millions.

Le véhicule a été en grande partie restauré par Claude Davoise qui a également fabriqué la remorque assortie visible sur quelques photos (il n’y avait évidemment pas de remorque à l’origine).
Certaines photos datent d’avant sa nouvelle immatriculation… ceci explique le 89.

Cette voiture appartient à Claude Speltz

 

Partager sur...

Une réflexion sur « Ford T 1924 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *