Le Musée de l’automobile retrouve le contact avec le public

Casque inutile mais masque nécessaire !

Après une longue période de confinement, le Musée de l’automobile du parc de loisirs de la forêt de Haye a rouvert ses portes au public le 1er août. Près de 80 véhicules de collection dont un coupé Ford Mustang Fastback Mach 1 sont à découvrir tous les jours, de 14 h à 18 h.

La période de confinement a été longue pour le Musée de l’automobile situé dans le parc de loisirs de la forêt de Haye. Au lendemain de sa magnifique exposition consacrée aux 100 ans de Citroën , l’Association lorraine des amateurs d’automobiles de collection (Alaac) avait baissé le rideau pour faire une trêve hivernale jusqu’en mars, date à laquelle le Musée devait rouvrir en présentant une exposition consacrée à Jaguar. Mais la pandémie du coronavirus a tout bouleversé.

« L’exposition consacrée à Jaguar devait être présentée au public de mars à juin », explique Thierry Marchal, assurant la présidence par intérim de l’Alaac, après la démission pour raisons professionnelles de Philippe Capello. « On avait rentré les véhicules prêtés par des collectionneurs mais l’exposition a finalement été annulée et le musée est resté fermé. On a profité de la période de confinement pour faire des travaux de mise aux normes des installations électriques. L’agrément pour rouvrir n’est arrivé qu’en juillet ».

Des modèles de 1884 à 1980

Depuis le 1er  août, le Musée de l’automobile de Lorraine accueille à nouveau le public, tous les jours, de 14 h à 18 h. L’occasion de s’offrir une plongée dans l’histoire de l’automobile, en admirant près de 80 véhicules d’exception, de 1884 jusqu’à la fin des années 1980.

Parmi les merveilles à découvrir, on peut admirer une Chandler Opéra de 1923, dotée d’un 6 cylindres en ligne et d’un démarreur électrique Westinghouse, unique modèle répertorié en Europe, un cabriolet Le Mans Deutsch-Bonnet Grand Luxe de 1961, une Buick Torpedo de 1921, une Renault Floride de 1962, une Berlinette Alpine Renault 110 de 1970, une Porsche 356 A Speedster de 1956, un coupé Ford Mustang Fastback Mach 1 de 1971, ou encore un cabriolet Aston Lagonda de 1953. « Dans l’exposition, nous avons un module de voitures sportives et un autre de voitures haut de gamme américaines », reprend Thierry Marchal. « Une Cadillac doit venir compléter l’exposition ces jours-ci ».

Associé aux Journées du patrimoine en septembre

En septembre, le Musée de l’automobile ne sera ouvert que les week-ends, de 14 h à 18 h, et sera, pour la première fois, associé aux Journées du patrimoine. « À cette occasion, le musée sera ouvert gratuitement les 19 et 20 septembre ».

L’Association lorraine des amateurs d’automobiles de collection, comptant environ 150 adhérents, élira à la rentrée un nouveau président, et prévoit de remettre en place « une grosse expo consacrée à Jaguar au début de 2021 ».

Le Musée de l’automobile est ouvert tous les jours d’août de 14 h à 18 h (plein tarif adulte 5 €, tarif réduit et groupe 3, 50 €, gratuit pour les moins de 12 ans).

Source : Jean-Christophe VINCENT dans le Républicain Lorrain du 10/08/2020

Partager sur...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *