Rétro-Tiseurs : un week-end sans

Mais pas de mauvais sang

Les Rétro-Tiseurs ont été dans l’obligation d’annuler leur rassemblement de véhicules anciens, initialement prévu ce week-end. Mais au fait, qu’en pensent les habitants de Serrouville ? 

Le signe ne trompe pas. Toujours aussi nombreuses à attendre l’étincelle de la vie, les voitures anciennes stationnées dans les rues de Serrouville ne sont pas briquées. Toutes devraient pourtant être sur le trente et un pour aller rouler des mécaniques sur l’aérodrome d’Errouville. Ancré dans les habitudes des collectionneurs et du public, le grand rassemblement des Rétro-Tiseurs, c’est ce week-end, normalement.

Une pause et des soutiens

Eh ben non, pas cette année… La poisse et les maladies ont fait des ravages dans les rangs du club organisateur. La mort dans l’âme, le président Patrick Thiebaut s’est résigné à annuler l’édition 2018. Campé sur ses béquilles provisoires, le bénévole s’accroche aussi au futur : « Faut pas que les gens croient que c’est définitivement fini ! Les billets pour la tombola 2019 sont déjà faits… »

Patrick Thiebaut garde le moral. Les villageois aussi. En pleine séance de bricolage devant chez lui, Jacky reste optimiste : « Oui, c’est embêtant cette annulation, mais que veux-tu, si les principaux bénévoles ne sont pas là, ça ne peut pas tourner correctement. Après, il n’y a pas de raison que ça ne marche pas l’an prochain. »

Lulu est un brin plus virulente : « Que ceux qui critiquent la décision des Rétro-Tiseurs fassent déjà ce qu’ils ont fait pendant dix ans. Après, ils pourront parler ! » Plus loin, Christophe est serein : « Bah, c’est un cas de force majeur. Ça sera mieux l’an prochain. Ça va créer un manque… » Même le ciel bleu, pas toujours au rendez-vous des dernières éditions, ne parvient pas à le faire rager. « C’est parce que le club n’organise pas son rassemblement qu’il fait beau et pas l’inverse ! »

Le mot de la fin revient à Fabien le pragmatique : « C’est dommage, mais pour bien recevoir les gens, il faut que toute l’équipe soit là. Ce n’est pas le cas, donc on annule et on en profite pour se reposer. »

Cette fois, plus de doute : les Rétro-Tiseurs et leurs fidèles seront d’attaque en 2019.

Source : Républicain Lorrain

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *