La balade des Rétro-tiseurs heureux

La balade dominicale en images

Dimanche matin, un cortège de 91 voitures anciennes a sillonné les petites routes du Pays-Haut. Dans les villages, la balade des Rétro-tiseurs n’est pas passée inaperçue.

Sur le carreau de la mine de Serrouville, ils sont presque une centaine de collectionneurs de voitures anciennes en ce dimanche matin. C’est parti pour la balade des Rétro-tiseurs. Le temps de s’installer dans la 2CV de Cédric, les moteurs autour de nous vrombissent. L’un essaye son klaxon Cucaracha, l’autre sa sirène de fête foraine, on ouvre les capotes, les fenêtres, les toits… bref tout ce qu’on peut pour profiter de ce superbe soleil.

Pour ce 10e anniversaire des Rétro-Tiseurs, Benoit qui concocte chaque année un parcours différent, a rallongé la sauce : « Au lieu de 50, il fait environ 70 km, on passe dans les petits villages et on se promène dans de jolis paysages comme ça tout le monde est satisfait. Une dizaine de motards sont fidèles au rendez-vous pour nous escorter et sécuriser le cortège. Les motos bloquent durant quelques minutes les intersections pour qu’on puisse essayer de rester groupé », explique-t-il.

Crusnes, Villerupt, Tiercelet, les villages défilent. Les passants, amusés par cette étrange farandole colorée font de grands bonjours et sont salués en retour par les participants. Une sorte de cortège présidentiel, en moins protocolaire !

Dans la montée d’Hussigny, la « deudeuche » peine un peu, pétarade mais tient bon. « Elle est de 1983, c’était mon rêve depuis toujours d’avoir une 2CV, je l’ai acheté il y a trois ans dans son jus, et j’ai déjà fait 25 000 km, explique Cédric. Je la restaure peu à peu. » A côté de lui, son pote Laurent aimerait trouver une 404 Peugeot.
Petite pause apéro à Villers-la-Montagne et c’est reparti direction Chenières, Cutry, Cons-la-Grandville, Pierrepont. Dans la montée vers Boismont ça tangue à gauche et à droite, normal, c’est une deudeuche ! Fillières, Serrouville…

Il est presque treize heures quand les véhicules arrivent sur l’aérodrome d’Errouville. Le temps d’avaler un sandwich, et Cédric et Laurent reprennent la route pour le 24e rassemblement de 2CV à Nîmes, durant le week-end de l’Ascension ! Quand on est mordu, on ne compte pas les kilomètres.

Le départ et la première étape du parcours, la traversée de Villerupt et du bois d’Hussigny
La pose apéritif à l’Ecole Louis Pergaud de Villers-la-Montagne
Le retour par Cutry vers le rassemblement à l’aérodrome de Serrouville

Source : Républicain Lorrain pour le texte, les Rétro-Tiseurs pour les photos.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *